Le Barrio de las Letras (quartier des Lettres) se situe en plein centre-ville. C’est le quartier littéraire de la capitale espagnole. On l’appelle également le quartier des muses et des comédiens. Il se trouve à deux pas des touristiques Gran Via et Sol. Il est bordé par le « Triangle de l’Art » (musées Prado, Reina Sofía et Thyssen-Bornemisza).

L’une de ses rues les plus connues est la calle de las Huertas que l’on reconnaît aisément à ses citations en lettres d’or gravées sur le pavé. Des citations extraites d’ouvrages des grands noms de la littérature du Siècle d’Or en Espagne (du XVIe au XVIIe siècles) qui ont séjourné dans le quartier. Lope de Vega, Quevedo, Góngora, Cervantès, Tirso de Molina… comptent parmi les célèbres écrivains qui ont vécu dans Las Letras. Le quartier littéraire est aussi celui des comédiens et des théâtres (Teatro de la Cruz, Teatro Español), de la plaza de Santa Ana avec ses terrasses et son émouvante statue de Federico García Lorca, hommage au dramaturge et poète fusillé par les milices franquistes en 1936.

Las letras, quartier de la culture mais aussi de la fête

Entre ses musées, la maison de l’écrivain Lope de Vega, les librairies de livres anciens, les vieux cafés, les théâtres… le quartier des Lettres est d’une grande richesse culturelle. Moins connu, le centre culturel Ateneo (calle del Prado, fondé en 1835) propose tout un programme de concerts classiques ainsi que d’autres activités et ateliers chaque jour de l’année. À noter, il abrite l’une des bibliothèques les plus importantes d’Espagne pour son fonds des XIXe et XXe siècles. Outre les trois fameuses pinacothèques citées plus haut, on peut aller faire un tour à la Caixa Forum. Un centre culturel qui propose avant tout des expositions d’oeuvres contemporaines. Las Letras appelle à la déambulation pour ses boutiques également, ici pas de grandes enseignes mais plutôt des petites marques de vêtements proposés par de jeunes créateurs de la capitale. À Huertas (autre nom du quartier), on va bien évidemment manger des tapas et des plats typiques de Madrid… Le soir, la ville s’anime à travers ses nombreux cafés-concerts, ses restaurants et cafés à l’ambiance débridée. Car à la nuit tombée, même les quartiers les plus intellos de la ville invitent à la fête.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *